La constitution essentielle de l'humanité: exposé des principes et des coutumes qui créent la prospérité ou la souffrance des nations

Предња корица
A. Mame, 1881 - 328 страница
 

Шта други кажу - Напишите рецензију

Нисмо пронашли ниједну рецензију на уобичајеним местима.

Друга издања - Прикажи све

Чести термини и фразе

Популарни одломци

Страница 263 - ... c'est à la nation, c'est aux officiers publics, en son nom, à fournir des travaux à ceux qui en ont besoin pour leur existence, et des secours aux infirmes. Ces distributions particulières de secours, lorsqu'elles ne sont pas dangereuses par leur mauvaise administration tendent au moins à faire renaître les corporations...
Страница 315 - ... site pas à dire que Le Play a fait le livre le plus « original, le plus utile, le plus courageux et, sous « tous les rapports, le plus fort de ce siècle.
Страница 295 - Code civil chez vous, il consolide votre puissance, puisque, par lui, tout ce qui n'est pas fidéicommis tombe, et qu'il ne reste plus de grandes maisons que celles que vous érigez en fiefs. C'est ce qui m'a fait prêcher un Code civil et m'a porté à l'établir.
Страница 294 - Mon frère , je veux avoir à Paris cent fortunes , toutes s'étant élevées avec le trône et restant seules considérables, puisque ce ne sont que des fidéi-commis, et que ce qui ne sera pas elles, par l'effet du Code civil , va se disséminer.
Страница 262 - ... est d'une très grande conséquence que vous dirigiez vos informations et procédures en sorte qu'il soit évident que sa majesté aura beaucoup de raison et de justice d'exécuter cette pensée, en cas qu'elle s'y détermine entièrement, ce que je ne doute point que vous ne fassiez aisément, et par la qualité de la chose en soi qui vous fournira assez de matière pour la tourner...
Страница 2 - Constitution essentielle de l'humanité (Aper préliminaire). semi-maritime bloqué par les péniches anglaises. Placé constamment, pendant la reste de ma jeunesse, en présence de la nature, je ne cessai pas d'avoir l'esprit troublé par le contraste qui existait entre la fausse théorie et les faits que j'avais sous les yeux. Telle fut la cause de la satisfaction que m'inspira la doctrine de Lavoisier, et de l'ardeur avec laquelle je me vouai tout d'abord à la chimie et à la métallurgie. Cependant,...
Страница 313 - Sainte-Beuve qui parle — est d'une « génération toute nouvelle. Il est l'homme de la société moderne par excellence, nourri de sa vie, élevé dans son progrès, dans ses sciences et dans leurs applications, de la lignée des fils de Monge et de Berthollet »5.
Страница 3 - A cette triste époque, la population parisienne fut saisie d'une sorte de vertige. Elle accueillait les systèmes sociaux des inventeurs de toute sorte avec une déférence qui jusqu'alors n'avait été accordée qu'aux résultats de l'expérience et de la tradition. Plusieurs de mes condisciples éminents, dont l'esprit avait été façonné par les axiomes des sciences exactes et par l'enseignement des faits méthodiquement observés, employèrent même leurs talents dans un moment d'aberration,...
Страница 4 - ... j'étais déjà fixé sur un point essentiel : à savoir que. dans la science des sociétés, comme dans la science des métaux, je ne me croirais en possession de la vérité que lorsque ma conviction pourrait s'appuyer sur l'observation des faits (2).
Страница 313 - Berthollet; et s'il a conçu la pensée d'une réforme, « ce n'est qu'à la suite de l'expérience et en combi« nant les voies et moyens qu'il propose avec toutes « les forces vives de la civilisation actuelle , sans pré« tendre en étouffer ni en refouler le développement. « Toutefois il a vu des plaies, il les a sondées, il a « cru découvrir des dangers pour l'avenir et . à cer...

Библиографски подаци