Les finances de la France au XIXe siècle, Том 2

Предња корица
 

Шта други кажу - Напишите рецензију

Нисмо пронашли ниједну рецензију на уобичајеним местима.

Друга издања - Прикажи све

Чести термини и фразе

Популарни одломци

Страница 137 - Nous marcherions serrés, forts de notre « droit et de la puissance de nos principes. Si les tempêtes « éclataient à la vue des trois couleurs et se faisaient nos « auxiliaires, nous n'en serions pas comptables à l'uni--
Страница 188 - Les sommes affectées par la loi. à chacun de ces chapitres ne peuvent être appliquées à des chapitres clifle'rents (3).
Страница 13 - ... fait amortir annuellement un million de livres sterling en fonds anglais. Amortir un million lorsque le déficit annuel s'élève presque à ce million même , lorsque près de vingt millions de livres sterling ne sont pas encore fondés , lorsque , pour faire face à des besoins...
Страница 136 - Conseil, ne permettra pas que le «r principe de non-intervention soit violé. Mais elle « s'efforcera aussi d'empêcher que l'on compromette « une paix qui aurait pu être conservée. Si la guerre « devient inévitable , il faut qu'il soit prouvé , à la « face du monde, que nous ne l'avons pas voulue, « et que nous ne Pavons faite que parce que l'on « nous mettait entre la guerre et l'abandon de nos
Страница 177 - Le contingent de chaque département dans les contributions foncière, personnelle et mobilière, et des portes et fenêtres, est fixé...
Страница 13 - ... sa recette ordinaire, tandis que la France a d'abord plus de trois milliards d'hypothèques à offrir en fonds de terre , tandis que , lorsque cette hypothèque sera épuisée , la richesse du sol et de l'industrie française offrira ces ressources immenses depuis long- temps consommées par les besoins du ministère anglais.
Страница 208 - ... lequel on s'obstine, dit-on, à vivre, devrait vous procurer des économies immenses. Si ce système existait et qu'elle ne vous l'eût pas signalé, votre commission serait coupable ; mais elle doit vous le dire, on ne le lui a pas signalé à elle-même. Eh ! messieurs, on pouvait dire en 1789, quand il fallait détruire l'édifice féodal, on pouvait dire en 1800. quand il fallait, avec les ruines de l'édifice féodal, construire un édifice moderne, on pouvait dire alors : // finit changer...
Страница 73 - ... que partout le plus grand nombre est à la fois l'un » et l'autre, nous reconnaissons qu'il importe à tous que » le prix des choses consommées soit modéré, parce que » tous, alors, voient s'étendre leurs facultés de produire et » de consommer, c'est-à-dire leurs moyens de travailler et » de jouir. Nous savons, de plus, qu'un pays tel que la » France n'est pas seulement appelé à commercer avec » lui-même, et que, pour trouver chez les autres le débou» ché de son superflu, il...
Страница 177 - Les agents du fisc s'adressent directement aux « individus, et leur demandent la contribution qui « leur est imposée par les conditions de la loi : c'est « trois journées de travail pour la cote personnelle ; « c'est une valeur proportionnée au loyer pour la « contribution mobilière. « Le caractère de ces deux modes est facile à sai
Страница 378 - Chambres un nouveau projet de répartition, entre les départements, tant de la contribution personnelle et mobilière que de la contribution des portes et fenêtres.

Библиографски подаци