Mémoires

Предња корица
 

Шта други кажу - Напишите рецензију

Нисмо пронашли ниједну рецензију на уобичајеним местима.

Друга издања - Прикажи све

Чести термини и фразе

Популарни одломци

Страница 84 - De nos jours, il n'est pas facile de tromper longtemps. Il ya quelqu'un qui a plus d'esprit que Voltaire, plus d'esprit que Bonaparte, plus d'esprit que chacun des directeurs, que chacun des ministres passés, présents, à venir: c'est tout le monde.
Страница 52 - L'auteur de cet écrit n'est plus ; je vous apporte son dernier ouvrage ; et telle était la réunion de son sentiment et de sa pensée également voués à la chose publique , qu'en l'écoutant vous assistez presque à son dernier soupir. Discours de M. Mirabeau l'aîné sur l'égalité des successions en ligne directe. • Ce...
Страница 800 - ... la véracité exigées par cette croyance toute- morale. Cependant il n'en fut pas ainsi, et par l'entremise de ces hommes purs, chastes, pauvres, éclairés, qui s'oubliaient eux-mêmes pour se dévouer aux autres, qui portaient dans l'accomplissement du bien une intrépidité si héroïque, et qui frappaient d'autant plus les Barbares qu'ils leur ressemblaient peu, ces sentiments nouveaux pénétrèrent au milieu d'eux. Les missionnaires de la croyance et de la civilisation religieuses enseignèrent...
Страница 53 - Élevés au rang de citoyens , admissibles à tous les emplois , censeurs éclairés de l'administration , quand vous n'en serez pas les dépositaires , sûrs que tout se fait et par vous et pour vous , égaux devant la loi , libres d'agir...
Страница 313 - Les perfectionnements que pourrait recevoir l'institution des Écoles normales primaires considérée dans ses rapports avec l'éducation morale de la jeunesse.
Страница 68 - D'après ces propositions à jamais regrettables, les souverains alliés étaient unanimement d'accord (c'était leur propre langage) sur la puissance et la prépondérance que la France devait conserver dans son intégrité, en se renfermant dans ses limites naturelles, qui étaient le Rhin, les Alpes et les Pyrénées. Ils assuraient donc vouloir fonder sur l'indépendance continentale et maritime de toutes les nations la paix et l'équilibre du monde. Équitable et habile projet, bien différent...
Страница 695 - ... et d'Irlande qui ne la reconnaissaient pas. Les Bretons du pays de Galles étaient chrétiens du temps de l'empire. Les Gaëls de l'Irlande avaient reçu la foi nouvelle de saint Patrick deux siècles auparavant, et leurs missionnaires l'avaient portée chez les Pietes et chez les Scots, qui occupaient le nord de l'île de Bretagne et ses inaccessibles montagnes. A cette époque. certaines règles secondaires qui établissaient dans le monde chrétien une utile uniformité, et qui devaient prévenir...
Страница 78 - Napoléon fut mis au ban de l'Europe. Ces mesures, auxquelles M. de Talleyrand participa, auraient probablement été prises sans lui; mais il n'en est pas moins à déplorer, pour un Français, d'y avoir coopéré, puisqu'elles amenèrent une invasion de la France. Il ya des sentiments qui doivent être au-dessus de tout; il ya des principes qui sont supérieurs à tous les droits, et plus vrais que tous les systèmes. Le sentiment qui fait aimer son pays, le principe qui défend de provoquer contre...
Страница 263 - D'où il s'ensuivrait que par la raison nous ne concluons rien du tout touchant la nature des choses, mais seulement touchant leurs appellations; c'est-à-dire que par elle nous voyons simplement si nous assemblons bien ou mal les noms des choses, selon les conventions que nous avons faites à notre fantaisie touchant leurs significations.
Страница 798 - Nullas Germanorum populis urbes habitari, satis notum est : ne pati quidem inter se junctas sedes. Colunt discreti ac diversi, ut fons, ut campus, ut nemus placuit.

Библиографски подаци