Слике страница
PDF
ePub

LIST OF ILLUSTRATIONS.

VOLUME XVII.

SCENES FROM CAMPAIGN OF RICHARD II. IN IRELAND

Frontispiece

[blocks in formation]

LA LITTÉRATURE RUSSE

PAR LE VTE E. M. DE VOGUÉ DE L'ACADÉMIE FRANÇAISE
LES GRANDES ANNÉES ET LES GRANDS ROMANCIERS, 1840-1880

L'ENTRÉE conquérante du génie russe dans la littérature européenne est un des phénomènes historiques les plus notables de ce dernier quart de siècle. Façonné naguère encore par la vieille Europe, dont il recevait docilement les idées et les formules littéraires, ce génie a pris enfin pleine conscience de lui-même: il a franchi ses frontières nationales, il nous rend aujourd'hui ce qu'il avait reçu de nous; il nous apporte des conceptions et des formes renouvelées. Indépendante chez elle, reconnue et comptée au dehors, la littérature russe, cette vassale d'hier, a pris rang parmi les grandes puissances; et, semblable en cela à plus d'un état, elle est arrivée à cette haute fortune

par

le roman. Au siècle dernier, le mouvement intellectuel ne dépassait guère la cour de l'impératrice Catherine ; l'esprit français régnait, avec le roi Voltaire, sur ce salon qui n'était qu'une annexe des salons philosophiques de Paris, une serre-chaude où l'on acclimatait de frêles boutures d'art et de poésie, dérobées aux jardins français. Notre goût classique dictait ses lois aux hommes qui créaient alors la langue littéraire de la Russie, un Lomonosoff, un VonVizine, un Derjavine. L'avénement d'Alexandre ser inaugurant le nouveau siècle, marqua le point de départ des idées qui allaient transformer la Russie moderne et autonome. Déjà, avec l'historien Karamsine, la conscience nationale s'éveille; ce gentilhomme traditionaliste est le véritable fondateur de l'école politique, philosophique et littéraire qui s'appellera plus tard slavophile, moscovite, panslaviste. Le romantisme émancipe en partie la poésie russe

xiii

« ПретходнаНастави »