L'Ami de la religion: journal ecclésiastique, politique et littéraire, Том 17

Предња корица
A. LeClere., 1818
 

Шта други кажу - Напишите рецензију

Нисмо пронашли ниједну рецензију на уобичајеним местима.

Садржај

Друга издања - Прикажи све

Чести термини и фразе

Популарни одломци

Страница 83 - Votre frère est tout-à-fait tourné du côté de la dévotion : il est savant, il lit souvent des livres saints, il en est touché, il en est persuadé. Il viendra un jour où l'on sera bien heureux de s'être nourri dans ces sortes de pensées chrétiennes : la mort est affreuse quand on est dénué de tout ce qui peut nous consoler en cet état.
Страница 50 - Si donc on veut réduire les causes des progrès de la réforme à des principes simples, on verra qu'en Allemagne, ce fut l'ouvrage de l'intérêt; en Angleterre, celui de l'amour; et en France, celui de la nouveauté ou peut-être d'une chanson.
Страница 366 - Traité cessât le plus promptement possible, les Ministres des Cours d'Autriche, de la Grande-Bretagne, de Prusse et de Russie, après avoir, de concert avec ledit Plénipotentiaire de France, mûrement examiné tout ce qui pouvait influer sur une décision aussi importante, ont déclaré que leurs Souverains admettaient le principe de l'évacuation du territoire Français à la fin de la troisième année de l'occupation. Et, voulant consigner cette résolution dans une Convention formelle et assurer...
Страница 374 - État , nous avons vu que le prince a dû recevoir une puissance indépendante de toute autre puissance qui soit sur la terre. Mais il ne faut pas pour cela qu'il s'oublie, ni qu'il s'emporte , puisque moins il a de compte à rendre aux hommes, plus il a de compte à rendre à Dieu. Les méchants, qui n'ont rien à craindre des hommes, sont d'autant plus malheureux, qu'ils sont réservés comme Caïn à la vengeance divine. « Dieu mit un signe sur Caïn , afin que per
Страница 366 - Navarre, d'une part , et sa majesté l'empereur d'Autriche, roi de Hongrie et de Bohême, d'autre part, ont nommé, à cet effet, pour plénipotentiaires, savoir : — Sa majesté le roi de France et de Navarre, le sieur Armand-Emmanuel du...
Страница 195 - Du moins eston fondé, d'après l'analogie des faits qui s'expliquent maintenant, à penser que tous ceux dont les causes peuvent être constatées s'expliqueront par la suite de la même manière, et que l'empire des causes finales, déjà si resserré par les précédentes découvertes, se resserrera chaque jour davantage, à mesure que les propriétés de la matière et l'enchaînement des phénomènes seront mieux connus.
Страница 374 - Dieu , ce qui convient aussi au gouvernement qu'on vient de nommer arbitraire , c'est qu'il ya des lois dans les empires, contre lesquelles tout ce qui se fait est nul de droit ; et il ya toujours ouverture à revenir contre , ou dans d'autres occasions , ou dans d'autres temps...
Страница 373 - Il n'ya aucune forme de gouvernement, ni aucun établissement humain qui n'ait ses inconvénients ; de sorte qu'il faut demeurer dans l'état auquel un long temps a accoutumé le peuple. C'est pourquoi Dieu prend en sa protection tous les gouvernements légitimes, en quelque forme qu'ils soient établis; qui entreprend de les renverser n'est pas seulement ennemi public...
Страница 373 - États , on cherche à s'unir, et jamais on n'est plus uni que sous un seul chef. Jamais aussi on n'est plus fort , parce que tout va en concours. Les armées , où...
Страница 339 - ... quelquefois cruels , mais toujours gigantesques. On respirait plus librement, il y avait plus d'air dans la poitrine; et l'espoir indéfini d'un bonheur sans entraves s'était emparé de la nation dans sa force , comme il s'empare des hommes dans leur jeunesse, avec illusion et sans prévoyance. La principale inquiétude de l'assemblée constituante ayant pour objet les dangers que les troupes de ligne pouvaient faire...

Библиографски подаци