Слике страница
PDF
ePub
[blocks in formation]

INFANTERIE.
Pour un Homme:

Uniforme complet, consistant en
Capotte
Habit...
Petit Veste
Pantalons
Cols .....
Bonnet de police
Gants.. ...
Czakot avec coëffe et cordons
Pair de caleçons.
3 Chemises
3 Paires de bas
2 Paires de hottes, ..

Paires de semelles

[blocks in formation]

1 Sac de peau

I Bidon pour l'eau

24

[blocks in formation]

Articles à repartir entre 881 Hommes. 856 Gibernes à 4 60

3937 60 126 Marmites avec les fourreaux ... 2268 0 124 Arschines galon

217 0 58 Ports d'épée

63 80 4 Idem d'argent

40 0 62 Baudriers de sabre

124 0

6650 40 chacun,. 7 55 Roubles de Banque.. 131

89 132 Roubles de Banque, qui sont égales à

33 écus d'or. Note des Effets fournis pour l'usage général du Bataillon. Fourgons. 6 Voitures à 4 colliers à 495

.2970 0 Voiture pour la médecine

1290 0 4 Caissons de cartouche

.11 10 0

5,400 0 Sellerie. 4 Selles à...... 135 ro.

540 0
7 Selleries à 4, à 230

..1610 0
4 Idem à 2
121...

484 0
Il Haches.. 2 40 c.

26 40

2,660 40 Effets de Propreté. 40 Couvertures de chevaux ....

240 0 10 Licous ..

100 0 15 Etrilles avec brosses ..à 2 ro.

30 0 11 Sceaux

4 10 15 Cribles

30

4 50

378 90

[ocr errors]

à 250 cop..

10 cop:

Roubles de Efets de Fortificution.

Banque. Copecks. 40 Pelles avec fourreaux..à 280 cop.. 112 0 80 Petites haches

240

1920

304 0 Outils. Outils pour l'Arquebusier du Bataillon ..

451 90 Chevaux.

4 Chevaux pour charger ..à 200 ro ....... 800 0
40 Idem de trait

200...

.7,200 0

8,000 0 Instrumens de Chirurgie.

Instrumens pour le Chirurgien-Major ... 321 0
Idem pour les Médecins

240 0
Idem pour les Chirurgiens..

100 0

661 0

[blocks in formation]

LISTE ET Prix du Petit Equipement. 3 Chemises ....

.. à 9 ro. 75 3 Paires de bas

2 25 1 Paire de bottes

6 0 2 Paires de semelles

5 0 Bonnet de police....

2 0 2 Cols .....

1 60 1 Paire de Gants

0 80 1 Paire de caleçons

1 75

4 0 1 Bidon pour l'eau

2 24

| Sac de peau

[blocks in formation]

9 écus en or.

36 Roubles de Banque sont égales à

CATHCART.

D. ALOPEUS.

TRAITÉ d'Amitié et d'Alliance Défensive entre les Cours

de Vienne et de St. Pétersbourg; (et de Berlin.)-Conclu à Toeplitz, le 9 Septembre, 1813.

28 Aout

Nos Franciscus Imus. Divina favente clementia Austriæ Impe. rator; Hierosolimæ, Hungariæ, Bohemiæ, Dalmatiæ, Croatiæ, Slavoniæ. Galiciæ, et Lodomeriæ Rex; Archidux Austriæ; Lotharingiæ, Wirceburgi et in Franconia Dur; Magnus Princeps Transylvaniæ; Marchio Moraviæ; Dux Styriæ, Carinthiæ, Superioris et Inferioris Silesiæ; Comes Habsburgi, &c., &c.

Notum testatumque omnibus et singulis, quorum interest, tenore præsentium facimus:

Cum nobis et Serenissimo ac Potentissimo Omnium Russiarum Imperatori nihil magis curæ sit, quam oppressæ diuturnis Bellorum calamitatibus Europæ stabili Pace consulere, eumque in finem exoptato illi rerum ordini, quem ex mutuis utriusque nostrum efficacissimis conatibus exoriri firmiter confidimus, collatis invicem consiliis providere, ad assequendum hunc scopum a Plenipotentiariis utriusque Contrahentium Partis Tractatus initus est tenoris sequentis:

Au Nom de la Très Sainte et Indivisible Trinité. Sa Majesté l'Empereur d'Autriche, Roi de Hongrie et de Bohème, et Sa Majesté l'Empereur de Toutes les Russies, également animés du désir de mettre fin aux malheurs de l'Europe, et d'en assurer le repos futur par le rétablissement d'un juste équilibre des Puissances, se sont décidés à poursuivre la Guerre, dans laquelle ils se trouvent engagés pour ce but salutaire, avec la totalité des Forces que la Providence a mises en leur pouvoir. Voulant en même teinps étendre les effets d'un concert aussi bienfaisant à l'époque où la Guerre actuelle, ayant obtenu son plein succès, leur intérêt réciproque exigera impérieusement le maintien de l'ordre des choses qui en sera l'heureux résultat, ils ont nommé, pour arrêter les Articles d’un Traité d'Amitié et d'Alliance Défensive, des Plénipotentiaires munis de leurs Instructions, savoir :

Sa Majesté l'Empereur d'Autriche, Roi de Hongrie et de Bohème, le Sieur Clément Wenceslas Lothaire Comte de Metternich-Winnebourg-Ochsenhausen, Chevalier de la Toison d'Or, Grand Croix de l'Ordre Royal de St. Etienne, Grand Aigle de la Légion d'Honneur, Grand Croix de l'Ordre de St. Joseph de Würtzbourg, Chevalier de St. Jean de Jérusalem, Chancelier de l'Ordre Militaire de Marie-Thérèse, Curateur de l'Académie Impériale des Beaux Arts, Chambellan, Conseiller Intime Actur), Ministre d'Etat, des Couférences, et des Affaires Etrangères de Sa Majesté Impériale et Royale Apostolique;

Et Sa Majesté l'Empereur de Toutes les Russies, le Sieur Charles Robert Comte de Nesselrode, Conseiller Privé, Secrétaire d'Etat,

seurs.

Chambellan Actuel, et Chevalier de l'Ordre de St. Wolodimir de la 3e Classe; lesquels, après avoir échangé leurs Pleiospouvoirs, trouvés en bonne et dûe forme, sont convenus des Articles suivans :

Arr. I. Il y aura amitié et union sincère et constante entre Sa Majesté l'Empereur d'Autriche, Roi de Hongrie et de Bohème, et Sa Majesté l'Empereur de Toutes les Russies, leurs Héritiers et Succes

Les Hautes Parties Contractantes apporteront en conséquence la plus grande attention à maintenir entre elles une amitié et correspondance réciproques, en évitant tout ce qui pourroit altérer l'union et la bonne intelligence heureusement subsistantes entre elles.

II. Sa Majesté l'Empereur d'Autriche garantit à Sa Majesté l'Empereur de Toutes les Russies la possession de tous ses Etats, Provinces, et Domaines.

Par contre, Sa Majesté Impériale de Toutes les Russies garantit à Sa Majesté l'Empereur d'Autriche la possession des Etats, Provinces, et Domaines appartenant à la Couronne de Sa Majesté Impériale et Royale Apostolique.

III. Par une suite de cette garantie réciproque, les Hautes Parties Contractantes travailleront toujours de concert aux mesures qui leur paroîtront les plus propres au maintien de la Paix en Europe ; et, dans le cas où les Etats de l'une ou de l'autre d'entre elles seroient menacés d'une invasion, elles emploieront leurs bons offices les plus efficaces pour l'empêcher.

IV. Les bons offices qu'elles se promettent pouvant cependant ne point avoir l'effet désiré, Leurs Majestés Impériales s'obligent dès-àprésent à se secourir mutuellement avec un Corps de 60,000 hommes, en cas que l'une ou l'autre d'elles vint à être attaquée.

V. Cette Armée sera composée de 50,000 hommes d'Infanterie et de 10,000 hommes de Cavalerie. Elle sera suivie d'un Corps d'Artillerie de Campagne, de munitions, et de tout ce qui lui sera nécessaire, le tout proportionné au nombre des Troupes stipulées ci-dessus. L'Armée Auxiliaire sera rendue aux Frontières de la Puissance qui se trouvera attaquée ou menacée d'une invasion dans ses Possessions, 2 mois au plus tard après la réquisition faite.

VI. L'Armée Auxiliaire sera sous le commandement immédiat du Général-en-Chef de l'Arınée de la Puissance requérante; elle sera conduite par un Général à elle, et employée dans toutes les opérations militaires selon les règles de la Guerre. La solde de l'Armée Auxi. liaire sera à la charge de la Puissance requise; les rations et les portions en vivres, fourrages, &c., ainsi que les quartiers, seront fournis par la Puissance requérante, aussitôt que l'Armée Auxiliaire sera sortie de ses Frontières, et cela sur le pied sur lequel elle entretient ou entretiendra ses propres Troupes en Campagne et dans les Quartiers.

VII. L'ordre et l'économie militaire dans l'intérieur de ces 'Troupes dépendront uniquement de leur propre Ches. Elles ne pourront être

séparées. Les trophées et le butin qu'on aura faits sur les Envemis appartiendront aux Troupes qui les auront pris.

VIII. Dans le cas où le Secours stipulé ne seroit pas suffisant pour celle des 2 Hautes Parties Contractantes qui auroit été attaquée, Sa Majesté l'Empereur d'Autriche, Roi de Hongrie et de Bohème, et Sa Majesté l'Empereur de Toutes les Russies se réservent de s'entendre sans perte de temps sur la prestation de Secours plus considérables, suivant l'exigence du cas.

IX. Les Hautes Parties Contractantes se promettent réciproquement que, dans le cas où l'une des deux auroit été forcée à préndre les Armes, elle ne conclura ni Paix ni Trève, sans y comprendre son Allié, afin

que celui-ci ne puisse être attaqué lui-même en haine du Secours qu'il auroit fourni.

X. Il sera donné ordre aux Ambassadeurs et Ministres des Hautes Parties Contractantes aux Cours Etrangères, de se prêter réciproquement leurs bons offices, et d'agir d'un parfait concert dans toutes les occurrences où il s'agira de l'intérêt de leurs Maîtres.

XI. Comme les 2 Hautes Parties Contractantes en faisant ce Traité d'Amitié et d'Alliance purement défensif, n'ont d'autre objet que de se garantir réciproquement leurs Possessions, et d'assurer, autant qu'il dépend d'elles, la tranquillité générale, elles n'entendent point non seulement porter par là la moindre atteinte aux Engagemens antérieurs et particuliers également défensifs qu'elles ont contractés avec leurs Alliés respectifs, mais encore elles se réservent mutuellement la liberté de conclure, même à l'avenir, d'autres Traités avec les Puissances qui, Join de porter par leur union quelque préjudice et empêchement à celui-ci, y pourront donner encore plus de force et d'efficacité, promettant toutefois de ne pas prendre d'Engagemens contraires au présent Traité, en voulant plutôt d'un commun accord y inviter et admettre d'autres Cours qui auront les mêmes sentimens.

XII. Le présent Traité sera ratifié par Sa Majesté Iinpériale et Royale Apostolique, et par Sa Majesté Impériale de Toutes les Rus

ies, et les Ratifications en seront échangées dans l'espace de 15 jours à compter du jour de la Signature, ou plus tôt si faire se peut.

En foi de quoi, nous Soussignés Plénipotentiaires avons signé, en vertu de vos Pleinspouvoirs, le présent Traité d'Amitié et d'Alliance Détensive, et y avons fait apposer le Cachet de nos Armes.

fait à Toeplitz, le 9 Septembrie, l'an de Grâce 1813. (L.S.) CLEMENT WENCESLAS LOTHAIRE, COMTE DE

METTERNICH-WINNEBOURG-OCHSENHAUSEN. (L.S.) CHARLES ROBERT, COMTE DE NESSELRODE.

Nos igitur attente perpensis omnibus et singulis Tractatus hujus Articulis illos in omnibus ratos gratosque habuimus, atque illos ratos gratosque habere hisce declaramus ac profitemur, Verbo nostro

« ПретходнаНастави »