Histoire de la guerre de 1870-1871, Том 6

Предња корица
H. Plon, 1872
 

Шта други кажу - Напишите рецензију

Нисмо пронашли ниједну рецензију на уобичајеним местима.

Изабране странице

Друга издања - Прикажи све

Чести термини и фразе

Популарни одломци

Страница 298 - L'envahisseur est maintenant sur la route où l'attend le feu » de nos populations soulevées. » Voilà. citoyens, ce que peut une grande nation, qui veut » garder intacte la gloire de son passé, qui ne verse son sang et > celui de l'ennemi que pour le triomphe du droit et de la justice » dans le monde. La France et l'univers n'oublieront jamais que » c'est Paris qui le premier a donné cet exemple, enseigné cette » politique, et fondé ainsi sa suprématie morale en restant » fidèle à...
Страница 366 - ART. 4. Pour les soldats, caporaux, brigadiers et sousofficiers, la cour martiale de la division se composera d'un chef de bataillon président, de deux capitaines, d'un lieutenant ou d'un sous-lieutenant, qui resteront tous en fonctions pendant quinze jours sans être renouvelés, et d'un sous-officier qui appartiendra toujours à la compagnie de l'accuséUn sergent-major remplira les fonctions de greffier sans voix délibérative.
Страница 292 - Officiers, sous-officiers et soldats de l'armée de la Loire, Paris, par un sublime effort de courage et de patriotisme, a rompu les lignes prussiennes. Le général Ducrot, à la tête de son armée, marche vers nous. Marchons vers lui avec l'élan dont l'armée de Paris nous donne l'exemple. Je fais appel aux sentiments de tous, des généraux comme des soldats.
Страница 391 - Prussiens entrés presque sans munitions. Ils n'ont presque pas fait de prisonniers. » A l'heure actuelle, les dépêches des différents chefs de corps annoncent que la retraite s'effectue en bon ordre ; mais on est sans nouvelles du général d'Aurelle, qui n'a rien fait parvenir au gouvernement. Les nouvelles reçues jusqu'à présent disent que la retraite des corps d'armée s'est accomplie dans les meilleures conditions possible. Nous espérons reprendre bientôt l'offensive; le moral des troupes...
Страница 294 - Dans cette laborieuse organisation de la victoire, cette armée a su attendre l'heure propice, et l'heure est venue. Excités, encouragés par les fortifiantes nouvelles venues d'Orléans, les chefs du gouvernement avaient résolu d'agir, et, tous d'accord, nous attendions depuis quelques jours, avec une sainte anxiété, le résultat de nos efforts combinés. C'est le 29 novembre au matin que Paris s'est ébranlé. Une proclamation du général Trochu a appris à la population cette résolution...
Страница 297 - Nos troupes d'Orléans sont vigoureusement lancées en avant. Nos deux grandes armées marchent à la rencontre l'une de l'autre. Dans leurs rangs, chaque officier, chaque soldat sait qu'il tient dans ses mains le sort même de la patrie ; cela seul les rend invincibles. Qui donc douterait désormais de l'issue finale de cette lutte gigantesque? » Les Prussiens peuvent mesurer aujourd'hui la différence qui existe entre un despote qui se bat pour satisfaire ses caprices et un peuple armé qui ne...
Страница 125 - Peytavin se portait en avant tandis que la position de la Renardière était enlevée, occupait le château du Grand-Lus sans trouver de résistance , et faisait appuyer sa gauche vers le village de Coulmiers. » Sur la gauche, les troupes du général Barry marchaient par Champdry et Villorceau , qui était le centre de la ligne ennemie et qui était très-fortement occupé. Arrêtées dans leur marche...
Страница 126 - Villorceau, qui était le centre de la ligne ennemie et qui était très-fortement occupé. Arrêtées dans leur marche par l'artillerie prussienne, elles ne purent arriver que vers deux heures et demie à Coulmiers, devant lequel se trouvaient déjà les tirailleurs du général Peytavin.
Страница 365 - La plainte dressée par l'autorité qui aura constaté le délit ou le crime, et portant le nom des témoins, sera transmise, dès l'arrivée au gîte du soir, à l'officier du grade le plus élevé. Celui-ci donnera l'ordre de la convocation immédiate de la cour martiale, qui se réunira aussitôt au lieu indiqué par son président. » Le président donnera lecture de la plainte en présence de l'accusé, le conseil entendra les témoins présents de l'accusation, puis l'accusé et les témoins...
Страница 126 - L'ennemi, qui sy était retranché et qui avait accumulé sur ce point une grande partie de ses forces et de son artillerie, faisait les plus grands efforts pour s'y maintenir afin de protéger la retraite des troupes de sa gauche, qui se trouvaient d'autant plus compromises que notre mouvement en avant s'accentuait davantage.

Библиографски подаци